Poster un message

En réponse au message :

> Le corps éthérique

Le mercredi 24 novembre 2004

je ne sais pas ce que vous entendez par corps éthérique.

Le néoplatonisme parle d’un corps éthéré ou pneumatique ou lumineux, mais ce n’est peut-être pas la même chose : il s’agit d’une enveloppe très subtile que l’âme reçoit quand elle descend des hauteurs de l’intelligibilité pure pour s’incarner, et qui lui sert d’intermédiaire en vue de la réception d’un corps matériel. Le seul auteur chrétien, à ma connaissance, qui ait repris ce thème est Synésios de Cyrène, dans son traité sur les Songes (nouvelle édition vient de paraître dans la Collection des Universités de France - = « coll.Budé » - aux Belles Lettres : Syn. de Cyr, Opuscules).

En revanche, Origène parle de « corps éthéré » à propos des corps ressuscités : « ces corps d’humilité métamorphosés (metaschmatizovmena), au point d’être semblables aux corps des anges, éthérés et semblables à la lumière resplendissante. » (In Mt, XVII, 60, PG 12, 1158-1159 ; malheureusement, je ne connais pas de trad. française de ce texte).

MH

Rajouter votre témoignage

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?